Huiles essentielles : Se soigner

Le malaise vagal et les huiles essentielles

Le malaise vagal et moi… oui, oui… sous mon apparence zen et sereine se cache un petit volcan qui de temps en temps se réveille !!

A l’aube de mes 44 ans, mes premières sueurs froides, cette sensation de malaise, une oppression et des douleurs inconnues jusqu’alors.

Au départ, on se dit que ce n’est rien jusqu’au moment où l’on ne se sent vraiment plus bien et que l’on appelle les urgences parce que l’on inquiète la famille !

Ouf, ce n’est rien !!!… juste une alerte d’un trop plein.

Me voilà donc à la recherche du petit truc en plus pour calmer ces malaises désagréables, cela dit en passant 😉

Le malaise vagal et les huiles essentielles

Comment le malaise vagal survient ?

Certains facteurs physiques (douleur violente, chaleur incommodante, effort intense, station debout prolongé) et/ou psychologiques (stress important, émotion forte) vont perturber cet équilibre : la fréquence cardiaque diminue, la tension artérielle chute. Le transport du sang et de l’oxygène au cerveau et aux autres organes vitaux s’en trouvent perturbés, entrainant potentiellement des nausées, des vertiges, des sueurs, une pâleur, une perte de tonus et, dans certains cas, l’évanouissement (très souvent bref). En cas de perte de connaissance plus longue, on ne parle plus de malaise vagal mais de « syncope ».

Les symptômes du malaise vagal (source ameli)

  • sensation de malaise
  • fatigue extrême
  • sensation de brouillard devant les yeux
  • pâleur
  • impression d’évanouissement imminent
  • palpitations
  • oppression respiratoire
  • sueurs
  • bourdonnements d’oreilles…

Il n’y a pas de perte de connaissance à proprement parlé mais un simple fléchissement de la conscience.

Le malade garde le souvenir de ce qu’il a entendu autour de lui pendant son malaise.

Elles peuvent précéder une perte de connaissance totale ou bien survenir isolément.

La syncope est une perte de connaissance totale et brève, de quelques secondes à moins de 3 minutes, avec perte totale du tonus.

Cette perte de connaissance est suivie d’une reprise rapide et totale de conscience.

La syncope est due à une baisse de l’afflux sanguin vers le cerveau.

Chez les personnes âgées, les syncopes sont souvent découvertes à la suite d’une chute et sont souvent dues à plusieurs causes : anomalies de la tension artérielle, troubles du rythme cardiaque, prise de certains médicaments.

malaise vagal

Les syncopes peuvent être classées en 3 types différents.

La syncope dite « réflexe »

Il s’agit souvent d’un malaise vagal sans gravité, en dehors du risque de traumatisme lié à la chute.

Certaines circonstances favorisent sa survenue : une atmosphère chaude et confinée, une émotion (la vue du sang, par exemple), le fait de rester debout trop longtemps, le stress, la fatigue…

la syncope mictionnelle

Elle survient principalement la nuit, chez une personne âgée, au cours de la miction ou survenant lors d’une quinte de toux chronique. C’est la syncope par chute de la pression artérielle

Elle est causée par une baisse de la pression artérielle (hypotension orthostatique), lors d’un lever brutal, lors de la station debout prolongée, et elle est favorisée par la prise de certains médicaments : anti hypertenseurs, vasodilatateurs, antidépresseurs… ou par la déshydratation.

La syncope d’origine cardiaque

Elle est causée par un trouble du rythme et de la conduction cardiaque ou une maladie cardiaque (rétrécissement des valves de l’aorte, valve cardiaque située au niveau du ventricule gauche du cœur et à l’origine de l’aorte), infarctus du myocarde, embolie pulmonaire…

Elle peut être grave.

En cas de malaises, ne pas oublier les gestes qui sauvent :

Le malaise vagal et les huiles essentielles

Source image : Croix Rouge

Les gestes à avoir en cas de malaise vagal

Devant un malaise vagal, il suffit de rester auprès de la victime et s’assurer qu’elle a bien récupéré.

Les conséquences de ce genre de malaise sont rarement dramatiques et se règlent en quelques minutes. Habituellement, la victime reprend spontanément et rapidement connaissance, mais si ce n’est pas le cas :

  • Laissez la victime allongée sur le sol,
  • Surélevez ses jambes (à l’aide d’une chaise ou d’un tabouret),
  • Restez auprès d’elle jusqu’à son réveil.

En cas de malaise vagal, il est rare d’avoir besoin de prévenir les secours. Le faire cependant si :

  • La victime tarde à reprendre conscience,
  • La victime (pour une raison quelconque) devient inconsciente,
  • La victime souffre de diabète ou d’une pathologie cardiaque et ne se « réveille » pas.

Dans ces cas précis,

Le malaise vagal et les huiles essentielles

Le malaise vagal et les huiles essentielles

Le malaise vagal et l’huile essentielle de menthe poivrée plus précisément.

C’est l’une des propriétés les plus méconnues de la menthe poivrée, mais pourtant elle peut permettre rapidement de reprendre ses esprits.

Tonifiante, son huile essentielle est utile en cas de malaise vagal.

La recette

Contre-indication pour l’huile essentielle de menthe poivrée

L’utilisation par voie orale de l’huile essentielle de menthe poivrée est contre-indiquée (en cas de calcul de la vésicule biliaire).

Son usage thérapeutique est contre-indiqué pendant le premier trimestre de la grossesse, chez les enfants de moins de 2 ans (et de moins de 4 ans pour ceux sujets aux convulsions) et déconseillé pendant l’allaitement.

L’huile essentielle de menthe poivrée est à proscrire chez les enfants de moins 8 ans.

Mon petit truc en plus

Avoir mon médicament homéopathique (très bon préventif de malaise vagal) :

  • Gelsemium 9CH,
  • 5 granules,
  • une à deux fois par jour
  • dans les périodes de stress ou lorsque des mini-malaises semblent annoncer un plus gros.

Pour conclure,

Pas d’affolement en cas de malaise vagal, sauf si bien évidemment il y en a de plus en plus et trop fréquent. Dans ce cas là, consultez au plus vite !! Sait on jamais… Il vaut mieux prévenir que guérir.

Pensez donc à ma petite astuce et tout devrait rentrer dans l’ordre.

Prenez bien soin de vous, en aromathérapie.

Bien à vous,
Gaëlle.

Partagez cette astuce avec vos amis !

Nous aimerions connaître votre avis

Afficher un lien vers votre dernier article