Les huiles essentielles : 10 précautions d’emploi


Les huiles essentielles : 10 précautions d’emploi

huiles essentielles : 10 précautions d'emploi

Précaution n°1 : Tenir hors de la portée des enfants

J’ai voulu mettre en avant cette règle qui me semble être, et de loin, la plus importante.

Il s’agit de produits merveilleux qui attirent par leur parfums délicieux, curieux et souvent envoûtant… Si les enfants sont attirés par les trousseaux de clés, les téléphones des parents, comment leur en vouloir de leur fascination pour les petits flacons que les mamans et les papas manipulent avec autant de soin et de précaution avant de les ranger hors de la portée des enfants, dans un endroit interdit ?

Là, vous n’avez pas le droit à l’erreur avec les huiles essentielles.

Il faut donc absolument les ranger dans un endroit sûr, là où les enfants et surtout ceux en bas âge ne pourront pas y avoir accès.

Précaution n° 2 : Tester pour une réaction allergique

La réaction allergique est imprévisible chez une personne.

Une réaction allergique c’est en faite, une sur-réaction du système immunitaire d’une personne face à un élément externe.

Il est donc indispensable de vérifier au préalable si vous êtes allergique à une huile essentielle avant de l’utilisée seule ou dans une formule.

Pour ce faire, appliquer une goutte d’huile essentielle (attention cette dernière doit être diluée au préalable dans une huile végétale) ou de votre formule sur le pli de votre coude. Si, au bout de 5 minutes, il n’y a ni rougeur, ni cloque, ni oedème à cet endroit, c’est que vous ne faites pas de réaction allergisante. Vous pouvez donc utiliser le produit en vous conformant aux différents conseils d’application.

Les huiles essentielles de cannelle écorce, de laurier noble et de niaouli sont relativement connues pour provoquer des réactions allergiques.

Précaution n° 3 : Garder les flacons bien fermés, à l’abri de la chaleur & de la lumière

Les huiles essentielles 100 % pures, naturelles sont quasiment impérissables à condition de ne pas les exposer aux éléments suivants qui peuvent les modifier : la chaleur et le rayonnement ultraviolet.

Toutes les huiles essentielles sont conditionnées dans des flacons en verre coloré, très souvent opaques afin de les protéger de l’influence du rayonnement solaire.

Il faut également garder les flacons bien fermés pour éviter que le contenu ne s’évapore petit à petit. Les huiles essentielles sont très volatiles.

Eviter de d’acheter des flacon d’huiles essentielles avec des pipettes à l’embout en caoutchouc… au bout de deux semaines, le caoutchouc sera détruit par les effluves aromatiques du contenu.

Précaution n° 4 : Marquer les huiles essentielles toxiques

Prendre l’habitude de marquer, sur le bouchon des flacons d’huiles essentielles neurotoxiques et dermocaustiques, un signe international d’alerte au feutre indélébile rouge.

Un point d’exclamation dans un triangle, permet de mettre en alerte un adulte responsable. Ainsi, évitera un usage approximatif de ce produit.

huiles essentielles : 10 précautions d'emploi

Précaution n° 5 : Utiliser des flacons avec des compte-gouttes intégrés

Afin d’éviter les erreurs de dosage, les flacons contenant des huiles essentielles sont livrés avec des compte-gouttes intégrés.

Grâce au flacon compte-gouttes, vous pouvez doser correctement vos préparations en respectant la quantité de gouttes.

Ce flaconnage a, par contre, un désavantage. Dès qu’il ne vous reste plus qu’un millilitre (soit 30 gouttes) vous n’arrivez plus à les sortir à cause du compte-gouttes. Restez donc vigilant à ce moment là.

Précaution n° 6 : Utiliser des huiles essentielles de qualité

Il existe autant d’huiles essentielles que de plantes aromatiques sur notre planète.

Il ne faut absolument utiliser une huile essentielle qui vous fait penser à une autre si vous ne la connaissez pas.

Il existe plusieurs huiles essentielles avec des nuances différentes. Chaque huile essentielle à son propre nom et ses propres caractéristiques. Il ne faut pas jouer à l’apprenti sorcier et se référer en toutes doses et en tout nom aux recettes données.

Quand vous achetez une huile essentielle, vous avez avec, sa carte d’identité que l’on appelle « chémotype ». La carte d’identité d’une plante aromatique est déterminée par sa provenance et sa composition.

C’est la raison pour laquelle, j’ai écrit mon e-book. Afin de vous éclairé sur vos futurs achats…

Précaution n° 7 : Ne jamais chauffer les huiles essentielles

Afin de respecter l’intégrité biochimique des huiles essentielles et préserver leurs multiples propriétés, il ne faut absolument pas chauffer les huiles essentielles (brûles parfums & anneaux céramiques pour ampoules électriques sont donc à proscrire).

Comme les huiles essentielles sont volatiles de nature, il suffit d’en appliquer quelques gouttes sur un support poreux pour les faire évaporer dans l’air ambiant. Vous pouvez également utiliser des bâtonnet en bois.

Afin d’utiliser correctement les huiles essentielles dans vos préparations culinaires, je vous propose de lire un autre de mes articles en relation avec ce sujet.

Précaution n° 8 : Avoir le réflexe huile végétale en cas d’erreur

En cas de prise excessive et accidentelle d’huile essentielle, pensez toujours à boire un petit verre d’huile végétale d’olive, de tournesol ou de colza.

Le but étant d’absorber la plus grande quantité d’huile essentielle ingéré et de l’éjecter par un vomissement. La voix orale étant la plus toxique

Si, par erreur, une huile essentielle rentre en contact avec vos yeux, il suffit de faire une compresse à l’huile végétale avant de rincer vos yeux à l’eau clair.

Les huiles essentielles : 10 précautions d'emploi

 Précaution n° 9 : Ne pas s’exposer au soleil après une application

Toutes les essences naturelles sont fortement sensibles au rayonnement solaire. Pour cette raison, il est préférable de les utiliser dans le diffuseur d’huiles essentielles afin de profiter de leurs parfums agréables et de leurs vertus antiseptiques.

Une grande partie des huiles essentielles sont photosensibilisante, c’est à dire que l’exposition au soleil après une application cutanée, est fortement déconseillée – voire même interdite.

Les huiles essentielles de citron, de mandarine, d’orange, d’orange douce, de pamplemousse, de bergamote, de citron vert, d’estragon, de lavande vraie, de verveine citronnée… par exemple, contiennent des molécules photosensibilisantes (les coumarines) qui ne sont pas compatibles avec les rayonnements solaires.

Eviter donc de vous exposer au soleil après une application des huiles essentielles.

Précaution n° 10 : diffusion des huiles essentielles, attention

Eviter de diffuser les huiles essentielles (même contenant un faible pourcentage de cétones) dans un lieu où vous êtes à même d’accueillir un large public.

Certaines personnes ont une hypersensibilité aux cétones en diffusion (comme par exemple les personnes sujettes aux crises d’épilepsie ou au troubles neurologiques).

Les huiles essentielles de camomille noble, de cèdre de l ‘atlas, de lavande aspic, de menthe poivrée, d’eucalyptus mentholé, d’encens, de romarin camphre ou d’immortelle sont celles contenant un plus important taux de cétones. Utilisez-les donc avec beaucoup de précautions….

Pour conclure,

Se servir des huiles essentielles à de nombreux avantages.

Cependant, comme tous produits, il faut respecter un certain nombre de points importants, que je viens de vous donner conseil.

J’espère qu’il vous aidera dans votre quotidien avec les huiles essentielles.

Bien amicalement,
Gaëlle

Au sujet de Gaëlle

Gaëlle Derey, passionnée par les huiles essentielles et l'aromathérapie. Internet est un formidable moyen de communication et c’est parce que je suis convaincue de l’efficacité des huiles essentielles et de l’aromathérapie que j’ai envie de partager avec vous tout mon savoir.

, ,

2 Responses to Les huiles essentielles : 10 précautions d’emploi

  1. Gaëlle 6 octobre 2016 le 6 h 59 min #

    Bonjour,

    Bien évidemment, jamais d’auto médication ou de recettes approximatives !!!

    Bien amicalement,
    Gaëlle

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les huiles essentielles et votre bébé : règles de base - 27 septembre 2016

    […] chose la plus importante à retenir, c’est que les huiles essentielles sont strictement interdites en automédication pour les nouveaux-nés, jusqu’à trois […]

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers votre dernier article